samedi 24 novembre 2012

3096 jours; m'a bouleversé.

Moi, je ne suis pas très lecture, je suis toujours emballée en commençant un livre puis arrivée à la moitié je lâche et déjà pour arriver à la moitié ça peut me prendre un mois. Je ne connais qu'un livre, un seul qui m'a fait passer des nuits blanches tellement j'étais captivée, et que j'ai fini très rapidement, trop rapidement même. Ce livre mérite pour moi tous les plus grands prix littéraires.




3096 jours, c'est le livre autobiographique qui raconte l'histoire de Natascha Kampusch, jeune autrichienne enlevée à l'âge de 10 ans et retenue pendant 8 années de sa vie.

Dans cette autobiographie Natascha se livre, elle nous conte toute son histoire, sa vie, son enfer dans chaque détail et c'est là toute la beauté de l’œuvre. C'est la première fois que lire me provoque toutes ces sensations, j'ai vraiment "vécu" ce livre, je m'imaginais tout dans les moindres détails, je ressentais chaque sentiment, chaque peur, chaque peine, une écriture profonde et magnifique. Elle ne laisse rien au hasard, nous parle de ses premières règles, de ses noël seule, de ses sorties, de son bourreau, du travail qu'elle devait exécuter, de chaque moment où elle aurait pu être enfin libre et enfin de son évasion. Ce livre nous raconte aussi toute la complexité psychologique de son ravisseur, qui tantôt la maltraite physiquement, mentalement en gardant le contrôle sur tout (douche, nourriture, lumière ...) et tantôt lui livre toute son attention en lui apportant de la lecture, en jouant avec elle aux petits chevaux ...

Je crois qu'elle a su trouver les mots juste et retranscrire à la perfection son histoire, rien n'est oublié tout est expliqué, elle nous fait comprendre pourquoi elle refuse totalement d'être associée au "syndrome de Stockholm" quand elle parle de son ravisseur, car on connaît la nature de ses "sentiments", on a comme l'impression de la comprendre, de connaître le calvaire qu'elle a vécu. 
N. ne cherche pas à se faire plaindre dans cette histoire, elle livre juste la vérité, toute la vérité sans donner d'effet dramatique et c'est ce qui fait de ce livre un bijou.

Après avoir lu le livre je n'ai pu m'empêcher d'aller voir sur internet les photos de la cave dans laquelle elle a été retenu, mais elle l'a décrit si bien dans son livre qu'elle ne m'a pas parut inconnue. Si vous voulez en savoir plus sur cette femme au courage immesurable, si vous voulez vivre intensément son histoire, avoir le souffle coupé, la gorge serrée, si vous voulez comprendre ce qui se passe dans la tête d'une enfant de 8 ans qui a passé toute son adolescence avec un inconnu psychopathe ce livre est pour vous.

1 commentaire:

  1. ouf, ça doit être un livre très dur et fort en émotion en effet :/

    RépondreSupprimer